R8S
Photo
Videos
Recensement
Sondages

Actuellement
9 visiteur(s) en ligne
  Accueil    Reportages    Histoire    Infos    YoungTimers    Docs    Humeurs    Forum    Trophee Gordini    Contact



Quatre chiffres pour planter le décor : 40 000 spectateurs, 4 000 voitures de collection représentant 40 marques et 400 voitures de piste en course.
Cette deuxième édition du MANS Classic était grandiose pour les amoureux d'ancêtres sportives des années 30 aux sportives des années 70.
Week-end passion et découverte pour les uns ou rencontre entre copains, il y en avait pour tout le monde.
Dans les paddocks, les mécanos s'affairaient aux derniers réglages sur des machines de l'autre siècle certains en combinaison blanche avec noeud papillon !


Sur la piste, les pilotes propriétaires et passionnés se prenaient au jeu comme à l'époque, avec des départs LE MANS répartis en six plateaux.


Le pass RENAULT a permis d'approcher des voitures extraordinaires dans les PADDOCKS.


Une découverte à l'écart des paddocks et clubs, une authentique barquette GORDINI 24 S châssis n° 36 construite par Monsieur Amédée GORDINI se faisait discrète entre un magnifique camion atelier de marque LAFFLY estampillé «GORDINI» et le car SAVIEM transformé en porte-voitures,

ou deux mécanos affinaient les réglages des quatre double-corps de la barquette GORDINI avant sa mise en pré-grille !


Un coup de chapeau à RENAULT « Histoire & Collection » qui s'était investi pour nous accueillir sur son espace constructeur, épaulée par l'équipe « Le Car Le Mans Renault » et notre emplacement en pré-grille était privilégié ou + de 200 Renault sportives de la 4 cv mythique Le Mans à la dernière Clio V6 se sont retrouvées par famille.


La palme de la plus grande mobilisation revenait aux Alpines A 110 / A 310 / A 610 venues supporter l'Alpine A 443 totalement restaurée par les équipes Histoire & Collection RENAULT et engagée sur 3 séries aux mains de J.P. Jaussaud, A. Serpaggi et J. Ragnotti.


On pourra regretter que le clan Gordini ait été aussi peu représenté avec quatre R 12 G et une quinzaine de R8 G dans presque toutes les livrées, blanc, beige, jaune et le plus grand nombre en BLEUE 418 à bandes blanches.
Des G.O. du Trophée Gordini (qui se reconnaîtront) étaient présents avec quelques fidèles, rencontrés furtivement dans la soirée ils se sont éclipsés avec leurs voitures pour une sortie privative entre Gordinistes ...
Le dimanche, notre plateau R8 G était réduit à 11 exemplaires, avec la présence remarquée d'une R8 G de la coupe dans son jus affichant fièrement son palmarès !
(Souhaitons que les R8 G se déplacent en nombre à LOHEAC !)


La course du plateau n° 6 était passionnante, notre Alpine A 443 a presque fait un parcours sans fautes, la bagarre entre la Porsche 936 de Barth et l'A 443 de Jaussaud était intense, deux tours avant l'arrivée la Porsche a loupé une vitesse devant les stands et s'est fait passer par Jaussaud, malheureusement au Tertre Rouge, celui-ci a perdu le contrôle et s'en est aller percuter une pile de pneus.Dommage, ce duel jusque la ligne d'arrivée n'a pas eu lieu et la victoire est revenue à la Porsche 936.
En tout cas, je suis très fier de lancer un Cocorico à notre constructeur RENAULT qui a restauré cette Alpine A 443 !


Au hasard des allées, un petit clin d'oeil à l'assistance course Renault des années 65, avec cette estafette RENAULT insolite et flambante neuve.


Il faudrait se couper en quatre pour profiter de tout, c'est vous dire comment cet événement est incontournable ! En attendant l'édition 2006, un grand merci aux organisateurs qui nous en ont mis plein les yeux.
Un souhait pour 2006, donner la possibilité aux exposants RENAULT de parader sur la piste.

Un passionné nostalgique.
Patrick « BIS »